Sep 17 2016

7 raisons d’habiter sur la Rive-Sud

1 – De plus en plus de sièges sociaux
De plus en plus de grandes entreprises délaissent la grande ville au profit de la Rive-Sud, ce qui engendre un bon lot d’emplois disponibles, sans avoir à franchir un seul pont. En 2014, le taux de chômage était de 8,2 % à Montréal, contre 6,5 % en Montérégie * (source Statistique Canada)

2 – Des mégas centres commerciaux
Que ce soit pour aller voir un film, un spectacle ou le Canadien s’entraîner, le Quartier Dix30 est devenu un incontournable en matière de divertissement sur la Rive-Sud. Il compte plus de 300 commerces dont 50 restaurants. Les Promenades Saint-Bruno, situées non loin, renferment également plus de 250 magasins.

3 – Sainte-Julie, ville du Bonheur
C’est sur la Rive-sud que l’on retrouve les citoyens les plus heureux du Québec ! En effet, la Ville de Sainte-Julie occupait, en 2014, le premier rang du palmarès de l’Indice relatif du bonheur. C’est la quatrième fois en huit ans que les Julivilois et les Juliviloises se disent les plus heureux.

4 – Des maisons moins chères
Tandis que le prix moyen des maisons oscille autour de 330 000 $ à Montréal, à Longueuil, il est d’environ 250 000 $ et il diminue au fur et à mesure que l’on s’éloigne de la grande ville. Dans la copropriété, il faut débourser 305 $ du pied carré dans la métropole, contre 201 $, sur la Rive-Sud.

5 – La proximité de la métropole, sans les inconvénients
Habiter la Rive-Sud permet de profiter des festivals, événements sportifs et spectacles d’envergure de la métropole, sans avoir à vivre les problèmes de stationnement et de déneigement au quotidien. À moins d’une heure de voiture ou de transport en commun, on y entre et on en sort, sans trop de soucis.

6 – Les grands espaces
Si la banlieue rime avec le bruit des tondeuses le samedi matin, ses résidents bénéficient néanmoins de plus grands espaces. Pour un jardin, pas besoin de se contenter du recoin du balcon, la plupart des terrains sont assez spacieux pour aménager un coin jardin, une piscine et même un cabanon! Certaines villes autorisent également le potager en façade.

7 – La proximité du terroir
Pas besoin de courir les marchés publics pour avoir accès à une foule de produits du terroir. Sur la Rive-Sud, on va directement au verger pour les pommes et le cidre, à la Cabane, pour échanger avec son acériculteur préféré et chez l’éleveur, pour connaître la provenance de nos aliments.

Related news


About Author


(0) Readers s


s are closed.